NoCopy.net

L'impressionnisme

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Error: Mismatch between font type and embedde ... fontaine >>


Partager

L'impressionnisme

Beaux-arts

Aperçu du corrigé : L'impressionnisme



document rémunéré

Document transmis par : marineha-285733


Publié le : 14/2/2017 -Format: Document en format HTML protégé

L'impressionnisme
Zoom





L’impressionnisme























Historique

Jusqu’au début du dix-neuvième siècle, l’art pictural en France était dominé par l’Académie royale de peinture et de sculpture qui était créée sous le règne de Louis XIV. Cette institution régulait le bon goût de l’art en définissant les thèmes des tableaux permis et aussi les techniques que les peintres pouvaient employer. L’Académie enseignait aussi les principes et les techniques de l’art aux jeunes artistes qui payaient pas mal d’argent pour ces cours. La méthode principale pour instruire les étudiants était le dessin bien structuré parce que l’Académie pensait que l’art est soumis à des règles rationnelles.  La couleur se ne prêtait pas bien à une pédagogie structurée et alors elle n’était pas enseignée au sein de l’Académie elle-même, mais dans des ateliers extérieurs. Cependant, le dix-huitième siècle avait déjà marqué une évolution significative. La couleur était déjà à la mode, même à l'Académie. Par exemple, dans les œuvres de l’académicien Antoine Watteau, des critiques avertis voyaient des signes avant-coureurs de l'impressionnisme. Même si le début du dix-neuvième siècle a vu le retour du néo-classicisme, quand les peintres comme William Blake, Francisco de Goya et Eugène Delacroix ont posé les bases d’une nouvelle façon de peindre, un vent de liberté avait déjà soufflé sur la peinture avant tout dans le choix de thèmes ou dans la manière de traiter le dessin.

Dès l’invention du tube de peinture souple à la moitié du dix-neuvième siècle, de jeunes peintres parisiens ont commencé de sortir des ateliers pour peindre en dehors et pour saisir l’instant et la lumière. Le développement de la technique photographique a remis en cause ce qui jusqu'alors avait été l'une des fonctions principales de l'art, la représentation fidèle de la réalité. Maintenant, les impressionnistes pouvaient explorer d’autres sujets et d’autres façons de peindre qui privilégiaient la vision de l'artiste, son impression face au réel et pas seulement sa description du réel. Influencé notamment par le réalisme des œuvres de Gustave Courbet, ces artistes appliquaient les couleurs vives, les jeux de lumière et ils étaient plus intéressés aux paysages ou aux scènes de la vie de tous les jours que aux grandes batailles du passé ou aux scènes de la Bible. Par la suite ces peintres devaient subir des fortes critiques par le Salon de Paris, l’institution majeure de la peinture de l’époque, ils se sont regroupés pour peindre et discuter. Parmi ces pionniers se trouvaient par exemple Claude Monet, Pierre Auguste Renoir et Paul Cézanne.

En 1863, Napoléon III a fondé un Salon des Refusés pour exposer des œuvres qu’on ne pouvait pas présenter au Salon de Paris. Les critiques suivantes étaient très violentes et le public se moquait des œuvres modernes. Surtout le « Déjeuner sur l’herbe » de Manet a provoqué un scandale parce qu’on voit une femme nue dans un contexte contemporain. Malgré les mauvaises réactions plus de visiteurs sont allés voir le nouveau salon que le véritable Salon de Paris. Un peu plus tard, un groupe d’artistes, dont les plus connus étaient Monet, Renoir, Cézanne et Degas, ont fondé la Société anonyme des artistes peintres, sculptures et graveurs afin d’organiser leur propre exposition dans l’atelier du photographe Nadar. C’était le début d’une séquence de huit expositions qui ont eu lieu entre 1874 et 1886. Le nom du mouvement vient d’un tableau de Monet qui s’appelait « Impression soleil levant » après lequel le terme « L’impressionnisme » était repris par le public et aussi par les artistes eux-mêmes. Les artistes pensaient à être rapprochés de l’esprit révolutionnaire, ce qui comptait plus pour eux qu’être rapprochés de la réalité de leur art. Il y avait de nombreux conflits au sein du groupe des artistes parce que les uns avaient des opinions différentes que les autres, concernant les techniques de peinture, les couleurs et la nouvelle tradition de peindre en plein air. Après beaucoup de désaccords et plusieurs peintres qui ont quitté le groupe pour participer au véritable Salon ou pour faire des propres expositions, le groupe des Impressionnistes s’est séparé en 1886.

Quoiqu’il y ait eu des problèmes parmi les membres, les impressionnistes ont gagné peu à peu les faveurs du public, avant tout grâce à l’aide du marchand d’art Paul Durand-Ruel qui a organisé des expositions à Londres et à New York, où ils ont célébré le...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'impressionnisme Corrigé de 3654 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'impressionnisme" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



L'impressionnisme

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit