Retour à l'index du dictionnaire de philosophieAmour. L'amour est l'inclination qui nous porte à un attachement très fort pour une personne ou une chose (on parle en effet d'amour de la gloire ou de la patrie, comme on parle de l'amour d'un père pour ses enfants). L'emploi extrêmement divers du mot « amour » rend difficile la recherche d'une véritable unité conceptuelle. Qu'y a-t-il de commun en effet entre l'amour physique, l'amour de Dieu, l'amour de soi, l'amour de l'art ? Tous ces usages font une place spécifique à l'amour, dont le sens général semble se dissoudre dans l'ambiguïté.
Selon le contexte et l'objet aimé, on constate que l'amour peut tout aussi bien être oblatif, égoïste, possessif ou sensuel et limité au désir. La philosophie, qui se définit précisément comme amour de la sagesse, permet cependant d'apporter un peu de lumière dans cette confusion sémantique. C'est en réfléchissant à la nature du désir qui l'anime qu'on peut établir quelques distinctions au sujet de l'amour. On doit à Platon d'avoir opposé un amour érotique uniquement porté vers la satisfaction de plaisirs charnels à l'amour comme souvenir et présence en nous du divin. L'amour au sens platonicien est donc tourné vers le Beau, le Bien, le Vrai, et ne se laisse pas détourner de ces Idées par leurs simulacres sensibles. L'opinion courante parle, parfois ironiquement, d'amour platonique pour désigner une relation sentimentale étrangère à toute sexualité. Pourtant, le commerce charnel entre deux amants n'est absolument pas proscrit dans la quête amoureuse platonicienne. Il n'est toutefois que le moment d'un amour supérieur pour la vérité et la beauté, là où l'éros commun se limite à la jouissance illusoire et passagère des corps que le temps a tôt fait de flétrir.

Amor fati

Littéralement « amour du destin », expression antique reprise par Nietzsche pour désigner la sagesse tragique de la vie qu'il défend.