Retour à l'index du dictionnaire de philosophieANALOGIE (gr. analogia, proportion mathématique)

Identité de rapport qui unit deux à  deux les termes de plusieurs couples : A est à  B ce que C est à  D. L'analogie suppose quatre termes là  où la ressemblance n'en suppose que deux. Raisonnement par analogie : inférence fondée sur la définition de caractères communs, telle que l'analogie entre respiration et combustion. Identité de rapports qui unit deux à deux les termes de plusieurs couples (exemple: la famille est à la société ce que le tissu est au corps vivant).

ANALOGIE. n. f Relation de ressemblance établie entre des réalités ou des notions qui, en tant que telles, sont de nature différente. Cette relation d'analogie peut être simplement constatée (c'est à partir de similitudes partielles entre des animaux différents que les biologistes peuvent classer les êtres vivants), mais elle est le plus souvent établie par un travail de l'esprit.
Ainsi, si je parle d'une couleur criarde, je crée une analogie entre une réalité visuelle et le domaine sonore, qui sont différents ; pour cela, j'ai dû comparer en moi la sensation désagréable de cette couleur (dissonante) et la sensation correspondante d'un son (criard) : c'est à ce niveau subjectif que se situe la similitude.
De même, si je dis d'un ami qu'il est un être profond, j'emploie un terme dont le sens figuré a été établi par analogie (par correspondance entre la profondeur spatiale, bien concrète, et la « profondeur » spirituelle de la conscience humaine). On voit ainsi que la plupart des comparaisons, des métaphores, des mots abstraits, au départ, reposent sur des rapports d'analogie, des associations, des parallèles établis entre des réalités différentes.
L'analogie est donc une opération essentielle de l'esprit humain, avec souvent des risques d'erreur (cf. le proverbe Comparaison n'est pas raison).
On appelle raisonnement par analogie le fait de tirer des conclusions identiques de deux réalités rapprochées par analogie : transférer par exemple les lois des hordes d'animaux sauvages aux sociétés humaines, sous prétexte qu'on trouve des points communs aux unes et aux autres.