«Les instruments ne sont que des théories matérialisées. » Bachelard, Le Nouvel Esprit scientifique (1938).


Pour donner leur place à la théorie et à l'expérience dans la constitution de la connaissance, il faut relever que la connaissance du monde passe aussi par la connaissance du sujet connaissant lui-même. C'est ce que dit Kant*, qui vise notamment à sortir de l'antithèse entre Locke et Descartes.
Dans l'épistémologie moderne de Bachelard, les «données» de l'expérience ne sont jamais «données» spontanément, mais sont construites grâce à certains instruments (par exemple, le calcul de la trajectoire d'une comète dépend de la précision du télescope qu'on utilise).
Les instruments eux-mêmes ne sont pas «donnés»: le scientifique les construit lui-même pour tester une théorie qu'il a élaborée avant même que les «faits» qu'il décrit n'aient été rendus sensibles. D'où l'idée que l'instrument «matérialise» une théorie: pour l'inventer, il fallait que la théorie ait déjà prévu la possibilité des données qu'elle voulait tester.