Retour à l'index du dictionnaire de philosophieBAROQUE. adj. et n. m. (du portugais barroco, «pierre irrégulière »).
1° Historiquement, en architecture et en arts plastiques, le baroque est un style qui s'est développé d'environ 1630 à 1750 en Italie d'abord, puis en Europe et, en passant par l'Espagne, jusqu'en Amérique latine. En réaction contre l'austérité protestante, sous l'influence de l'Église catholique désireuse de séduire les croyants par la magnificence du culte, le style baroque se caractérise par la recherche de plans grandioses, le goût du monumental, le jaillissement des formes et des motifs, la surcharge de l'ornementation, l'exubérance du décor, une sculpture mouvementée, une peinture éclatante, etc.
2° En littérature française, la période baroque concerne essentiellement la poésie et le théâtre de la fin du XVIe siècle et du début du XVIIe. Elle se traduit par un certain nombre de thèmes de prédilection (l'instabilité des choses, le vertige des apparences, la fascination du mouvement et de la métamorphose, le goût du pathétique grandiose) et des traits d'écriture caractéristiques (liberté et foisonnement des formes, mélange des genres, abondance des métaphores et des hyperboles, recherche des antithèses, exubérance verbale). Cette tendance s'opposera au Classicisme, épris de raison et de mesure.
3° Au sens général, non historique, l'emploi du mot baroque peut désigner :
— péjorativement, des oeuvres au style chargé, excentrique, irrégulier, bizarre, où des réussites se mêlent à l'invraisemblance et au mauvais goût ;
— positivement, une tendance esthétique permanente s'opposant à la rigueur classique paralysante, et réaffirmant sans cesse la liberté de l'
inspiration, la vitalité de formes renouvelées, l'imagination créatrice et les droits de la fantaisie. Dans ce sens, le Romantisme serait une résurgence du baroque.
On notera que le terme baroque utilisé par la critique musicale, pour désigner un style mélodique chargé d'ornements, est discuté : son emploi semble avoir un sens plus historique qu'esthétique, ce qui crée une confusion contestable. Il vaut mieux l'éviter dans ce domaine.