Retour à l'index du dictionnaire de philosophieCATHOLICISME. n. m. Principale religion chrétienne, qui reconnaît l'autorité souveraine du Pape en matière de dogme et de morale, par opposition aux Églises orthodoxes orientales et aux diverses Églises protestantes (issues de la Réforme). L'Église catholique se distingue des autres par sa soumission au Pape, qu'elle estime être le successeur de saint Pierre, lui-même désigné par Jésus-Christ. Le catholicisme se distingue également par l'importance du culte marial (la place de la Vierge Marie et les dogmes qui lui sont consacrés : l'Immaculée conception, l'Assomption) ainsi que par des « sacrements » que ne reconnaissent pas les Églises protestantes (la confirmation, le sacrement de pénitence, l'extrême-onction).
L'Église catholique est souvent dite «apostolique et romaine» (elle a vocation de répandre universellement sa doctrine ; son siège est à Rome).
Noter le sens particulier du mot catholique dans l'expression Ce n'est pas très catholique, ça n'a pas l'air très catholique : ce n'est pas très honnête, c'est moralement douteux. Durant les siècles où le catholicisme définissait la morale, il suffisait de «n'être pas catholique» pour être considéré comme immoral...