Retour à l'index du dictionnaire de philosophieCOMMUN

Log. Notions communes : notions inscrites dans la raison de tous les hommes, donc universelles. Par ex. : le principe de contradiction. Suivre ce principe, c'est obéir à  la raison, donc à  soi-même ( autonomie), et non à  une règle extérieure.
Math. Par notions communes (en grec : koinai ennoiai) Euclide désigne les principes (axiomes, postulats, définitions) qui sont aujourd'hui appelés simplement axiomes.

COMMUNAUTE

Gén. Groupe d'individu réunis par des valeur s et des intérêts
communs.
Soc. On doit au sociologue allemand contemporain F. Tônnies la distinction explicite de la communauté (Gemeinschaft) et de la société (Gesellschaft). Par Gemeinschaft, il convient d'entendre plutôt la communauté de sang, dont la famille est le modèle, mais aussi les amis et le voisinage. Elle constitue la
forme organique de la vie sociale dans la mesure où l'individu s'insère en naissant dans ce tout constitué qui lui préexiste et qu'il ne choisit pas. La société, au contraire, est le produit de la volonté réfléchie de s'associer en vue de l'intérêt, le fruit d'un calcul (relations d'échange et de commerce). Ce tout procède de l'organisation artificielle, volontaire et consciente des parties.

Communautarisme Vision politique commune à un certain nombre de philosophes américains des années 1980-1990. Les comunautariens critiquent les conceptions universalistes de la justice issues du siècle des Lumières, en arguant qu'elles ne tiennent pas assez compte des différences entre individus issus de traditions et de cultures diverses.