Retour à l'index du dictionnaire de philosophieCONTEMPLATION (lat. contemplatio, regarder attentivement; le templum désignait l'espace du ciel où les augures observaient les présages) Contemplatio traduit en latin le mot grec théorie qui signifie la « vision » par l'âme des essences intelligibles. Chez Platon, vision par l'« oeil de l'âme » qui couronne l'ascension spirituelle (cf. allégorie de la caverne) vers l'Idée du Bien, principe inconditionné de toute réalité et de toute vérité.


Théol. Etat mystique qui consiste en une saisie immédiate de Dieu , accompagné d'un sentiment extatique. extase.


Esth. Activité désintéressée de celui qui jouit d'un plaisir esthétique.

CONTEMPLER. v. tr. 1° Regarder longuement et attentivement avec, en général, un sentiment d'étonnement ou d'admiration. « Que l'homme contemple donc la nature dans sa haute et pleine majesté» (Pascal).
2° Méditer, s'absorber dans la considération d'une réalité spirituelle, communier à son mystère. Ce deuxième sens convient en particulier aux religieux dits contemplatifs. Mais il y a toujours, dans le verbe contempler, une connotation d'étonnement devant le mystère des choses, fût-ce aux yeux d'un être agnostique. Contempler la nature, contempler la vie humaine.