1. QUEL MATERIEL?


Pour l'écrit.


a) Munissez-vous d'au moins deux stylos, afin d'éviter toute « panne malencontreuse. Quelques feutres ou crayons de couleur vous permet-tront, au besoin, de souligner les termes ou passages qui se font écho dans le texte à expliquer.
b) Brouillons et copies d'examen vous seront fournis sur place.


Pour l'oral.


Vous devrez apporter :
a) deux stylos ;
b) les ouvrages ou les textes que vous présentez. Demandez à un(e) camarade qui ne passe pas les épreuves en même temps que vous qu'il (elle) vous prête les siens : vous pourrez ainsi proposer un exemplaire de l'ouvrage ou du fragment sur lequel il vous interroge à votre examinateur.
A l'écrit, comme à l'oral, n'oubliez surtout pas de vous munir :
— de votre convocation ;
— de papiers d'identité.


2. COMMENT UTILISER SON TEMPS ?


A l'écrit (4 heures).


a) 1/4 d'heure (grand maximum) pour choisir son sujet.
b) 1 heure environ pour construire un plan détaillé.
c) 2 heures 1/2 pour rédiger (si vous avez fait un plan solide, vous pouvez vous risquer à écrire certaines de vos phrases sans passer par l'étape du brouillon).
d) 10 mn pour relire et traquer les éventuelles fautes d'orthographe.


A l'oral (1/4 d'heure de préparation, environ).


a) 5 minutes pour trouver le plan du texte qui vous est soumis, ainsi que son sens général.
b) 10 minutes pour préparer le détail de votre explication.
 

3. CONSEILS POUR UNE « BELLE COPIE «


Un devoir mal présenté rebute d'emblée le correcteur : un manque de clarté dans la forme laisse mal augurer du contenu.


Trois impératifs.


a) Ecrire lisiblement.
b) Laisser une marge (généralement, celle-ci est déjà ménagée sur la copie d'examen).
c) Aérer et, pour ce faire :
• sauter des lignes (2 après l'introduction ainsi qu'à la fin de chaque grande partie ; 1 après chaque sous-partie) ;
• aller à la ligne à la fin de chaque paragraphe.
Mais attention ! N'allez pas à la ligne à tout propos: le devoir paraîtrait alors décousu.


Quelques règles et conventions graphiques.


a) Rédigez correctement...
• Ponctuez convenablement.
• N'écrivez jamais en abrégé.
• N'employez jamais : « etc. «.
• Ne terminez pas la ligne par : l', qu', etc.; ne commencez pas la ligne par un signe de ponctuation autre que les guillemets.
b) Ecrivez les nombres en toutes lettres — sauf cas très exceptionnels tels que les millésimes (1789), les noms de souverains (Louis XVI) ou encore la mention d'une référence (Descartes, Principes de la philosophie, partie I, § 6).
c) Noms propres, titres d'oeuvres et citations.
• N'écrivez pas en majuscules le nom des auteurs que vous citez. Ne les soulignez pas non plus.
Ex. : Kant.
• Ne mettez pas entre guillemets les titres des oeuvres que vous citez. Soulignez-les.
Ex. : la Critique de la raison pure (de même, pour les titres d'oeuvres non philosophiques : Germinal de Zola ; la Joconde de Vinci ; etc.).
• Ne soulignez pas les phrases que vous citez. Mettez-les entre guillemets.
Ex. : Kant, dans la Critique de la raison pure, soutient que « l'espace est une représentation nécessaire a priori. «