Retour à l'index des Conseils méthodologiquesNATURE DE L'EXERCICE


« Disserter, c’est parler avec détail sur une matière quelconque, en observant une certaine suite dans les raisonnements. » Diderot

La dissertation est l’un des exercices fondamentaux du système éducatif français. Il s’agit de mettre en œuvre, de manière ordonnée et argumentée, une réflexion personnelle sur un sujet déterminé. Elle doit comporter une introduction, qui fixe le sens que l’on donne à la question posée et trace le chemin que l’on se propose de suivre dans l’examen de ses implications (ce qu’on appelle la problématique), un développement de deux ou trois parties et une conclusion, qui fait le bilan du parcours accompli et ouvre des perspectives qui n’étaient pas apparentes au départ.

Elle est censée être le produit d’une réflexion personnelle. La dissertation n’est donc pas une question de cours. Il ne s’agit pas de réciter diverses doctrines philosophiques plus ou moins bien plaquées sur le sujet. Certes, une culture philosophique minimale est sans doute nécessaire pour stimuler et orienter sa réflexion, mais en aucun cas elle ne doit être restituée « en bloc». Le travail réel consiste bien plutôt à mettre en évidence le lien entre le point doctrinal, que l’on reprend à son compte, et le sujet tel qu’on le comprend. Lorsqu’on fait référence à une doctrine philosophique, toujours se poser la question : est-ce que le rapport entre ce que j’écris et le problème que je suis en train de traiter est clair, ou bien faut-il que je l’explicite davantage ?

Il n’est guère utile d’insister plus avant sur le risque qu’on court à apprendre par cœur et sans les comprendre des morceaux de cours ou de doctrine.

CE QUE LA DISSERTATION EXIGE PU CANDIDAT


« Car ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon, l’essentiel est de l'appliquer bien. » Descartes

Elle exige un certain nombre de qualités (capacité d'avoir une vue générale des questions et des problèmes impliqués dans un sujet, une certaine culture, un esprit ouvert, un sens critique développé, etc ). Pourtant, on peut apprendre à fabriquer une dissertation : l’absence de dons pour l’exercice peut être avantageusement comblée par un peu de savoir-faire. Il ne faut donc pas se faire de la dissertation de philosophie du baccalauréat une montagne ! On peut très bien s’en sortir avec une note honorable, voire très bonne, sans pour autant être inspiré par on ne sait trop quelle grâce intellectuelle qui transformerait de simples bacheliers en de jeunes philosophes à la réflexion profonde et originale. Tout le monde peut bien faire à condition de s’en donner les moyens.