Retour à l'index du dictionnaire de philosophieCONTRADICTION / CONTRADICTOIRE (à  distinguer de paradoxe). Fait d'affirmer en même temps une chose et son contraire. On se contredit logiquement quand on désobéit au principe d'identité, ou principe de non-contradiction : A = A. Selon ce principe, deux propositions contradictoires ne peuvent être ni vraies en même temps, ni fausses en même temps ; par ex. : « tous les hommes sont mortels » et « quelques hommes ne sont pas mortels ».

Principe de non-contradiction. (appelé aussi «principe de contradiction»), Principe selon lequel il est impossible d'affirmer et de nier en même temps quelque chose à propos d’une même réalité (exemple: La Terre tourne et la Terre ne tourne pas).

CONTRADICTION. (Principe de non-). Principe de logique élémentaire selon lequel deux propositions contraires ne peuvent pas être vraies en même temps. Il y a contradiction (antinomie, incompatibilité) entre les deux affirmations : « Ce dictionnaire existe» et « Ce dictionnaire n'existe pas ». Je ne puis à la fois être et ne pas être, je ne puis à la fois nier et affirmer une même chose : ces termes sont contradictoires. Un tableau blanc ne peut être en même temps un tableau noir, etc.
Ce principe peut sembler évident pour tout esprit logique. Il n'en va peut-être pas de même pour la nature du désir humain, qui, contre toute raison, aimerait bien parfois que des réalités ou des affirmations contradictoires soient compatibles. L'enfant prend son désir pour la réalité, désire que certaines choses à la fois soient et ne soient pas, voudrait pouvoir cumuler le fait d'être courageux et de ne pas faire d'efforts, d'être totalement protégé et totalement autonome, etc. La psychologie profonde de l'être humain est suffisamment ambivalente pour que le «principe de non-contradiction» doive être pour chacun une conquête en même temps qu'une évidence. Voir Principe d'identité.


Il y a contradiction lorsque l'on affirme en même temps la vérité et la fausseté d'une proposition. Le principe de contradiction s'applique aussi lorsqu'une définition s'oppose à l'essence même de son objet. Par exemple, dire que chaque point d'un cercle n'est pas à égale distance de son centre est contradictoire avec ses propriétés. La contradiction (en l'occurrence, la non-contradiction) est l'un des instruments logiques de la pensée. Du point de vue du raisonnement, elle fixe les limites dans lesquelles les idées peuvent recevoir une valeur de vérité. Mais envisagée hors de ces bornes étroites, on peut la considérer comme le principe même des phénomènes. C'est Hegel qui élève ainsi la contradiction au rang de moment par lequel toute chose (la conscience, l'histoire, etc.) opère une médiation.