Retour à l'index du dictionnaire de philosophieDÉDUCTION (lat. ducere, action d'emmener; de, à  partir de)

Terme de la logique classique. La déduction est un raisonnement par lequel on tire des propositions prises pour prémisses des conclusions nécessaires (en vertu de règles logiques).

Inférence nécessaire. Raisonnement par lequel on conclut de propositions prises pour prémisses à  une proposition qui en résulte logiquement. Le classique syllogisme : « Tous les hommes sont mortels, or Socrate est un homme, donc Socrate est mortel » est le meilleur exemple qu'on puisse donner d'une telle explicitation.

DÉDUCTION. n. f En logique, opération de l'esprit par laquelle on tire une conclusion, une conséquence nécessaire, à partir d'une proposition, d'un principe préalablement posé (ou de plusieurs propositions). Par exemple, si je pose que «tous les hommes sont mortels» et que je constate que je suis un homme, j'en déduis que je suis mortel. Les fameuses déductions de Sherlock Holmes.
L'induction, au contraire, part d'un certain nombre de cas observés pour en tirer une hypothèse générale, une loi (qu'il restera à vérifier). Raisonner par induction, c'est aller souvent du particulier vers le général. Par exemple, si je constate que beaucoup d'hommes qui m'entourent finissent par mourir, je peux en induire que les hommes sont mortels (ce n'est pas une preuve absolue, mais une loi fort probable).
Dans le raisonnement, les deux opérations s'unissent souvent. L'induction me permet d'esquisser une loi (les hommes sont mortels). La déduction me permet de tirer de cette loi des conséquences (je suis mortel). Il restera à l'expérimentation d'établir le bien fondé de ces conclusions.

Voir Inférence, Logique, Syllogisme.


Déduction (synon. : inférence déductive)
Opération qui conclut avec nécessité du vrai au vrai. Le syllogisme est la forme la plus traditionnelle de la déduction.