« Je pris garde que, pendant que je voulais ainsi penser que tout était faux, il fallait nécessairement que moi, qui le pensais, fusse quelque chose. Et remarquant que cette vérité : je pense donc je suis, était si ferme et si assurée que toutes les plus extravagantes suppositions des sceptiques ne pouvaient l'ébranler, je jugeais que je pouvais la recevoir sans scrupule pour le premier principe de la philosophie que je cherchais. Descartes, Discours de la méthode (1637).


Afin de découvrir s'il existe au moins une vérité indubitable, Descartes a considéré comme faux l'ensemble de ses opinions, allant jusqu'à mettre en doute l'existence même du monde. Ce doute radical, plus «extravagant» encore que toutes les suppositions sceptiques, rencontre un point d'achoppement: c'est l'existence de celui qui doute. D'où la fameuse phrase de Descartes, je pense donc je suis, qui signifie que la pensée peut douter de tout mais pas de sa propre existence.
Douter que je doute ne fait que me confirmer l'existence de mon doute, et donc ma propre existence. Il y a donc au moins une certitude absolue: je suis, j'existe.
Toute la réflexion de Descartes consiste ensuite à montrer comment l'on peut, à partir de cette première vérité, en déduire d'autres qui nous permettent de réaffirmer de manière certaine l'existence du monde et son intelligibilité.