Retour à l'index du dictionnaire de philosophieDESPOTISME. n. m. 1° Forme de gouvernement dans lequel l'ensemble des pouvoirs est détenu par un seul homme, sans contrôle institutionnel, sans contre-pouvoirs. Pour les philosophes du XVIIIe siècle, c'est le cas-limite de la monarchie absolue et arbitraire. Pour Montesquieu, cette forme de gouvernement, reposant sur la crainte des sujets, est par elle-même contre nature. Pour d'autres écrivains du XVllle siècle, elle peut être tempérée par la qualité du «despote », pour peu que celui-ci soit inspiré par les « lumières » de la philosophie. Ce fut là le rêve du despotisme éclairé, cruellement déçu par la réalité.
2° Au sens courant, le despotisme est un gouvernement tyrannique. Le despote, non seulement jouit du pouvoir absolu, mais n'en use que pour satisfaire ses intérêts ou ses fantasmes cruels. Le traditionnel « despotisme » se nomme aujourd'hui « dictature ». Il existe des patrons autoritaires, quasi despotiques. Au sens figuré, cet enfant est un vrai despote. Voir Dictature, Autocratie, Tyrannie.