Retour à l'index du dictionnaire de philosophieDIALLELE (gr. diallèlos, l'un par l'autre et réciproquement)


Démonstration dont la structure est circulaire.
Cercle vicieux. L'un des cinq tropes sceptiques qui justifie la suspension du jugement ( épochè). Pour les sceptiques, on ne peut raisonner sans éviter le diallèle. Ainsi, je démontre que A est vrai en supposant que B est vrai, et je démontre que B est vrai en démontrant que A est vrai. Je tombe toujours dans un cercle dans la mesure où je démontre, les unes par les autres, des propositions dont aucune n'est fondée a priori. Exemple du diallèle par excellence : pour prouver la valeur de ma raison, il faut que je raisonne, donc que je me serve précisément de cette raison dont la valeur est en question.