Pour approfondir:

  1. Le beau


D'une curiosité universelle, causeur merveilleux,
Denis Diderot fut, pour le XVIIIe siècle, le «philosophe»
par excellence, le citadin qui ne peut se passer longtemps des
salons, des discussions et de la vie intellectuelle de la capitale.
Mais ce fut aussi, selon les frères Goncourt,
le créateur du roman réaliste.

VIE

Le temps de Denis Diderot, c'est aussi celui
de Montesquieu, de Voltaire, de Condillac et de Jean-Jacques Rousseau; le temps d'un extraordinaire foisonnement d'idées; le temps aussi de ce grand événement intellectuel qu'a été la publication de l'Encyclopédie.

Les années d'apprentissage
Né à Langres le 5 octobre 1713, Denis Diderot est élève au Collège des Jésuites de 1723 à 1728. Le 22 août 1726, il reçoit la tonsure. En avril 1728, il va poursuivre ses études à Paris. Le 2 septembre 1732, il est reçu maître ès arts de l'Université, de Paris. Les dix années suivantes sont assez
obscures. C'est une période «bohème» sur laquelle Diderot a observé un total mutisme.

La guerre de l'Encyclopédie
Le 21 janvier 1746, Denis Diderot est chargé de la direction de l'Encyclopédie. Le 24 juillet 1749, il est arrêté et incarcéré au donjon de Vincennes, qu'il quitter le 3 novembre. En janvier 1752, la distribution du deuxième volume est suspendue par Malesherbes. En 1753, l'interdiction est levée. En 1757, début d'une grande croisade dévote qui aboutit à la condamnation de l'Encyclopédie en 1766. En 1772, Diderot achève la révision des planches. Il meurt le 30 juillet 1784.

OEUVRES


Penseur engagé dans la lutte philosophique qui caractérise
son siècle, Denis Diderot est aussi un auteur dramatique,
un romancier et un critique d'art. Sa production est d'une très
grande diversité, mais s'il écrit beaucoup, il publie fort peu.


Pensées philosophiques (1746)
Rédigées entre le vendredi saint et le lundi de Pâques, les Pensées révèlent un auteur qui s'affirme chrétien par raison et récuse l'autorité de saint Augustin. Fortement choqué, le Parlement janséniste condamne l'ouvrage, qui est brûlé en effigie sur le perron du Palais.

Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient
(1748)
Première étape décisive vers le matérialisme. Nos connaissances et nos idées viennent des sens. Donc, notre morale et notre métaphysique dépendent de l'état de nos organes. Diderot en conclut à la relativité de la morale et voit dans les infirmités congénitales un argument contre la Providence.

Le Neveu de Rameau (1762-1779)
Inédite du vivant de Diderot, l'oeuvre est une satire car l'auteur s'en prend à ses adversaires. C'est aussi un pot-pourri, car il y déverse la plupart de ses idées morales et esthétiques. C'est un dialogue entre Jean-François Rameau, neveu du fameux compositeur Jean-Philippe Rameau, et Diderot. Rameau traduit la tendance anarchique que Diderot refoule généralement. Denis le philosophe se laisse fasciner un moment par le spectacle de l'être qu'il aurait pu devenir.

Le rêve de D'Alembert
Diderot s'attaque à la distinction des deux substances, matière et esprit. Pour lui, il n'existe qu'une seule substance, la matière, douée d'une sensibilité soit active, soit inerte. La sensibilité est «propriété générale de la matière», ou «produit de l'organisation». L'homme n'est qu'un agrégat de molécules de matière.

Jacques le fataliste (1773)
C'est un conte philosophique où Diderot pose, sous une forme apparemment désinvolte, grâce au procédé du dialogue, le problème de la liberté. Par de constantes interventions, l'auteur rappelle sans cesse que le «récit des amours de Jacques» n'est pas le sujet de l'oeuvre, que ce n'est qu'un prétexte. Pourtant, à l'intérêt philosophique de l'ensemble se joint l'intérêt romanesque et humain de multiples épisodes et récits secondaires.

EPOQUE

Une nouvelle définition de l'homme
La société européenne du XVIIIe siècle se découvre historique. Ouverte sur un futur relativement indéterminé, elle va être amenée de plus en plus à penser son existence en termes de projet et non de fidélité à une tradition qu'il convient de répéter. Cela implique une nouvelle définition de la nature humaine: l'homme est un être perfectible: néant au départ, il peut devenir ce Qu'il a choisi d'être.

Naissance d'une philosophie populaire
Pendant tout le XVIIIe siècle, l'alphabétisation progresse et le nombre des lecteurs augmente. Le philosophe cesse d'être exclusive un homme de cabinet; intervient de plus en plus fréquemment. Dans tout l'Europe, des articles relativement courts, simples néanmoins philosophiques, sont publiés sur des questions susceptibles de concerner tout homme désirant s'éclairer, et non le seul spécialiste. C'est tout le projet de l'Encyclopédie.

APPORTS

Plus connu comme directeur de publication de l'Encyclopédie et comme romancier que comme philosophe, Denis Diderot est cependant l'un des précurseurs du transformisme du chevalier de Lamarck et de l'évolutionnisme de Charles Darwin.

Le monisme matérialiste. Influencé par l'atomisme d'Epicure et de Lucrèce, Diderot soutient que la nature se réduit à la seule substance matérielle. Au-delà de la multiplicité apparente des êtres, il y a une profonde parenté chimique entre le règne animal, le règne végétal et la matière inerte. «Tout animal est plus ou moins homme; tout minéral est plus ou moins plante; toute plante est plus ou moins animal», écrit Diderot dans Le Rêve de d'Alembert. Il n'y a donc pas lieu de séparer l'âme du corps.
La morale naturelle. L'hypothèse de Dieu étant infirmée par l'observation de la nature, le philosophe va devoir fonder la morale sur la seule sensibilité. Mais, loin de justifier un quelconque immoralisme, le matérialisme de Diderot conduit à l'affirmation d'une morale réconciliée avec la nature où la liberté n'est jamais licence. Plutôt que d'obéir, par crainte de la damnation éternelle, à des commandements contraires à la raison, l'athée réglera son comportement sur le bien commun.
Actualité - postérité. C'est peut-être par sa capacité de dialogue et par son extraordinaire sens dramatique que Diderot reste si moderne. Des textes comme Le Neveu de Rameau ou Jacques le fataliste connaissent, de nos jours, un immense succès dans leur adaptation à la scène parce que leur auteur est toujours d'actualité.