Retour à l'index du dictionnaire de philosophieDILEMME (gr. dilemma; dis, deux fois; lemma, principe)


Alternative (ou bien... ou bien) telle que, considérant chacune de ses branches comme prémisses, on en tire une seule et même conséquence. Par ex., le célèbre dilemme d'Aristote : ou bien il faut philosopher, ou bien il ne faut pas philosopher; or, pour savoir s'il faut philosopher, il faut philosopher; pour savoir s'il ne faut pas philosopher, il faut encore philosopher; conclusion : donc il faut philosopher.

Exemple de dilemme :

Ane de Buridan Fable inventée par jean Buridan 1300-env. 13581, philosophe renommé du XIV siècle, commentateur d'Aristote et logicien. Cette fable était destinée  à exprimer le dilemme de la liberté d'indifférence: pour être libres, devons-nous être absolument indifférents? Et inversement, si nous étions absolument libres, pourquoi agirions-nous?

DILEMME. n. m. Sens courant : situation dans laquelle on est obligé de choisir entre deux possibilités ou deux partis contradictoires, qui présentent tous deux des inconvénients. Le héros cornélien est souvent placé dans un cruel dilemme : perdre son amour ou son honneur. Le mot Alternative a un sens assez proche : la nuance est cependant que les deux possibilités d'une alternative, si elles sont incompatibles, ne sont pas nécessairement fâcheuses.


N.B. Bien respecter l'orthographe dilemme (et non pas « dilemne », par confusion avec « indemne »).