Retour à l'index du dictionnaire de philosophieDOGMATISME (gr. dogma, doctrine). On dit d'une conception qu'elle est dogmatique lorsqu'elle se dérobe à toute contestation ou critique de manière arbitraire et, ceci, en s'appuyant sur des certitudes infondées en raison. Le dogmatisme paralyse la pensée en l'empêchant de se confronter à ses limites et à ses imperfections, ce qui ruine par conséquent son progrès. Dans la religion, un dogme est un élément doctrinal considéré comme incontestable, à moins d'abattre l'ensemble du système. Par analogie, une attitude dogmatique donne aux thèses qu'elle avance un statut semblable aux vérités révélées des croyances religieuses et confond ainsi le savoir et la foi.

Dogmatisme

Attachement à un dogme, c'est-à-dire à un ensemble de thèses (religieuses, philosophiques) considéré comme indiscutable et que l'on refuse donc de remettre en question de façon critique. Dans le contexte kantien, dogmatique est un énoncé qui prend position sur les choses en soi, et non pas seulement sur les phénomènes.


Gén. Fermeture d'esprit, opiniâtreté et rigidité de tous ceux qui tiennent pour vraie une doctrine de façon certaine sans consentir à  l'effort de la discussion ou de l'argumentation. Cette acception courante est péjorative, évoquant l'aliénation et l'hétéronomie d'une pensée sous tutelle.
Phi. Primitivement, désigne toute doctrine prétendant qu'il est possible d'atteindre la certitude Absolue et de prouver des vérités certaines, en particulier des vérités métaphysiques, et s'opposant au scepticisme. Ce n'est que secondairement que le terme revêt en philosophie une connotation péjorative : le dogmatisme s'oppose alors, plus encore qu'au scepticisme qui doute radicalement des capacités de la raison, à  cette attitude propre à  l'esprit libre qui consiste à  s'interroger sur ce qui peut légitimement être tenu pour vrai. Ainsi, Kant dénonce le dogmatisme métaphysique qui prétend faire l'économie du questionnement critique, autrement dit d'une réflexion préalable sur les limites de ce que notre raison peut connaître.

Attitude de celui qui affirme certaines vérités comme absolues et indiscutables.

Attitude d'esprit par laquelle on s'attache à un dogme, à une théorie s jamais les remettre en question.

Disposition d'esprit qui consiste à affirmer que certains principes sont vrais absolument et sans discussion possible.

Rigidité intellectuelle des adeptes d'une doctrine qui refusent d'envisager la remise en cause de ses fondements.

Toute doctrine professant la capacité de l'homme à atteindre la certitude absolue.

DOGMATIQUE. adj. et n. 1° Qui concerne le dogme, qui est relatif à la doctrine fondamentale d'une religion, d'une philosophie, d'une idéologie .
2° Qui impose ses idées de façon autoritaire, intransigeante et sectaire. Doctrinaire. Voir les mots Dogme et Dogmatisme.


DOGMATISME. n. m. Position catégorique, qui rejette le doute et refuse la critique. Attitude des personnes fermées à toute discussion, qui ne songent qu'à faire taire l'expression des opinions adverses.


N.B. Dans des textes anciens, au sens philosophique, le mot dogmatisme peut simplement désigner une doctrine qui croit l'homme capable d'accéder à la vérité avec certitude. Dans ce sens, le terme n'est pas péjoratif.


DOGME. n. m. Vérité de base, point fondamental d'une doctrine religieuse ou philosophique. Le dogme de la chute originelle dans le christianisme. La notion de lutte des classes est en quelque sorte un dogme du marxisme.
· Le dogme est au départ un principe incontestable d'une religion donnée. Le croyant ne peut le contester, sous peine de s'exclure et de devenir hérétique. Dans la réalité, il y eut toujours des contestations, certains croyants voulant assouplir tel ou tel point de la doctrine sans la quitter globalement, ou d'autres voulant imposer des « vérités » nouvelles à la foi établie jusqu'alors. Dans ces querelles relatives aux dogmes, les défenseurs les plus intransigeants, les partisans les plus catégoriques de telle ou telle position sont précisément dits dogmatiques.
· À partir de l'exemple religieux, les mots dogme et dogmatique sont employés dans le domaine philosophique ou politique. On parlera de «dogme» à propos d'un «principe sacro-saint» de tel ou tel parti. On qualifiera de «dogmatique» ou de «sectaire» celui qui défend son opinion de façon péremptoire et autoritaire, refusant toute discussion. Voir Dogmatisme, Hérésie, Intégrisme, Schisme.