Retour à l'index du dictionnaire de philosophieDualisme (lat. dualis, qui est au nombre de deux)

On caractérise comme dualiste une philosophie qui affirme l'existence de deux substances distinctes et irréductibles : la matière et l'esprit. La philosophie de Descartes, par exemple, est dualiste parce qu'elle pose l'existence et de l'âme (substance immatérielle dont toute l'essence est la pensée) et du corps (substance matérielle dont toute l'essence est l'étendue).

Dualisme
Littéralement, une opposition radicale entre deux termes. Désigne le plus souvent la doctrine philosophique présente chez Descartes et qui oppose en l'homme deux substances, l'une pensante, l'autre corporelle, considérées comme en tous points différentes l'une de l'autre.


Est dualiste toute théorie selon laquelle la réalité se compose de deux substances Absolument hétérogènes (par ex., le dualisme cartésien de l'âme et du corps). Opposé à  monisme.

Doctrine qui admet deux principes contraires, sans trancher en faveur de l'un d'eux.

DUALISME. n. m. Doctrine philosophique qui interprète la réalité (globalement ou partiellement) à partir de deux principes fondamentalement opposés. Le dualisme de l'esprit et de la matière. Le dualisme du Bien et du Mal (voir Manichéisme). Ce mot est à distinguer du mot Dualité. D'une part, dans le dualisme, les deux éléments coexistants sont irréductibles (et non pas seulement différents). D'autre part, le dualisme fait de cette opposition un principe d'explication (non un simple constat). On peut dire par exemple que le «dualisme» va utiliser la «dualité de l'âme et du corps» pour interpréter fondamentalement la nature humaine.


DUALITÉ. n. f (du latin dualis, «composé de deux »). Caractère de ce qui est double, composé de deux éléments différents. Rousseau déplore la dualité de sa nature, où s'allient la vivacité des émotions et la lenteur de la réflexion. La dualité du pouvoir politique, partagée entre l'exécutif et le législatif. Mot de sens voisin : Ambivalence. Ne pas confondre avec Duplicité.