Retour à l'index du dictionnaire de philosophieÉDUCATION (lat. ducere, conduire; ex, hors de)

L'éducation consiste à  développer méthodiquement les facultés, en particulier la faculté de penser. Parce que les facultés humaines ne s'éveillent pas d'elles-mêmes, il faut distinguer en l'homme naturel et spontanéité. L'animal est naturellement tout ce qu'il peut être, car il est régi par la loi infaillible de l'instinct. L'homme n'est homme que par la médiation d'autres hommes. Kant sépare, dans l'éducation, discipline et instruction. La discipline (partie négative de l'éducation) est le moyen contraignant qui arrache l'enfant à  la spontanéité des penchants, et le rend disponible pour l'instruction.

Pour Platon, les futurs gardiens de la Cité devaient poursuivre leurs études jusqu'à l'âge de trente-cinq ans!

Les problèmes liés à l'éducation sont des problèmes qui intéressent directement la philosophie politique et morale. En effet, c'est bien sur l'éducation que reposent l'avenir, l'équilibre et la force d'un pays. II n'est pas  un grand philosophe qui ne lui ait consacré une partie de sa réflexion, Il semble aujourd'hui extrêmement dangereux que les pouvoirs politiques lui attachent si peu d'importance, et surtout lui consacrent si peu de moyens matériels.

Il n'est pas inutile de noter que l'on cite souvent La République de Platon comme premier  modèle de système totalitaire. Or, en matière d'éducation, Platon pensait que les enfants,  dès leur naissance, devaient être soustraits à leurs parents naturels et confiés à des «éducateurs d'État». Il n'est pas de dictateur qui n'ait été tenté de mettre en application cette idée , Hitler le premier.

Éducation classique Éducation qui repose sur les humanité s et les disciplines intellectuelles, par opposition à une éducation orientée vers la formation pratique.

Réflexions sur l'éducation Il ne s'agit pas, à proprement parler, d'un livre de Kant, mais d’une compilation de notes de cours sur l'éducation, cours qu'il a donnés à l'Université de Königsberg entre 1776 et 1787. Arrivé à la fin de sa carrière, il a confié ces notes à son disciple Rink, l'invitant à sélectionner les passages pouvant être les plus utiles au public.