Retour à l'index du dictionnaire de philosophieÉVIDENCE (lat. evidentia, clarté)


Vérité qui s'impose par elle-même, sans que l'esprit ait recours à une démonstration.

L'évidence sensible se distingue d'abord de l'évidence rationnelle : ce qui peut sembler immédiatement évident selon les seules données de l'expérience ou le témoignage des sens (illusion d'optique) peut se révéler douteux, puis faux après examen. La certitude n'est donc pas un critère suffisant de vérité. C'est pourquoi Descartes définit comme vrai ce dont je ne puis douter : non pas ce dont je suis spontanément certain, mais ce qui se présente si clairement et distinctement à  mon esprit attentif que je ne puis suspecter qu'il s'agit d'une pseudo-évidence. Le critère de la vérité est la résistance au doute. Ainsi, le doute permet de séparer les évidences de la raison des pseudo-évidences qui ne sont que l'éloquence de nos désirs. Le lien de l'évidence au doute est ici aussi consubstantiel que celui de la vérité à  la vérification. On distinguera donc l'évidence, propriété intrinsèque de l'idée claire et distincte, et la certitude, propriété psychologique du sujet, intimement liées quand l'évidence de l'idée provoque la certitude du sujet.

Du latin evidentia, «clarté, visibilité». Sens ordinaire: ce qui va de soi. Sens philosophique; vérité qui s'impose à l'esprit sans qu'il soit nécessaire de la démontrer ou d'amener des preuves de sa validité.

Du latin evidentia, «clarté, visibilité». Sens ordinaire : ce qui va de soi. Sens philosophique: vérité qui s'impose à l'esprit sans qu'il soit nécessaire de la démontrer.

Étymologiquement, l'évidence est liée à la vision (videre signifie « voir » en latin). On peut considérer qu'une chose est évidente quand elle se voit immédiatement, d'elle-même et de manière absolument claire. On dit parfois que l'évidence « crève les yeux », ce qui est une façon imagée d'en montrer le caractère incontestable. Dès lors, l'évidence s'impose à nous sans qu'il soit possible de la refuser, à moins de faire preuve de mauvaise foi ou d'une préférence inconsciente pour l'illusion. Descartes en fait l'un des préceptes clés de sa méthode pour atteindre la vérité en préconisant de ne jamais recevoir aucune chose pour vraie si on ne peut la reconnaître évidemment comme telle (Discours de la méthode).