Retour à l'index du dictionnaire de philosophieFABLE. n. f. 1° Court récit en vers ou en prose chargé d'illustrer une moralité. Le plus souvent, les fables sont des récits allégoriques, mettant en scène par exemple des animaux pour symboliser le monde humain. Les Fables de La Fontaine, de Florian, d'Anouilh. Voir Apologue.
2° Mensonge, récit inventé de toutes pièces; histoire que se plaît à raconter un mythomane, c'est-à-dire un personnage qui aime «fabuler» en croyant plus ou moins à ce qu'il imagine. Dans le sillage du mot fable (sens n° 2), on trouve les mots Affabulation (1° Trame d'un récit imaginaire ; 2° Invention mensongère), Affabuler (même sens que fabuler), Affabulateur (même sens que fabulateur), Fabulation (imagination, invention mensongère), Fabuler (élaborer des fabulations), Fabulateur (personnage qui raconte comme vraies des histoires imaginaires), Fabuleux (1° Qui appartient à la légende, mythique; 2° Étonnant, prodigieux) et Fabuliste (auteur de fables au sens n° 1).