Retour à l'index du dictionnaire de philosophieFANTASME. n. m. (du grec phantasma, «apparition »).
1° Sens courant. Représentation imaginaire , plus ou moins obsessionnelle, qui hante l'esprit d'une personne. Il peut s'agir de rêves divers (de richesse, d'amour, de bonheur), d'angoisses ou de peurs projetées sur la réalité, dont le sujet a en principe conscience. Tu as des fantasmes sexuels? Vivre dans ses fantasmes. A ce sens correspond le verbe fantasmer : se plaire à ses fantasmes ; percevoir les choses à travers les déformations de ses fantasmes.
2° Sens psychanalytique. Scénario imaginaire , rêve issu de l'Inconscient, au cours duquel l'individu «satisfait» des désirs irréalisables dans sa vie quotidienne. La cure psychanalytique permet au sujet de prendre conscience de ses fantasmes profonds. Certains fantasmes seraient communs à tous les individus, et liés aux complexes mis au jour par Freud (voir ce mot).
N.B. Le mot fantasme s'est banalisé en passant du sens psychanalytique au sens courant. Il est donc important de voir dans quel contexte il est employé. Notons que le terme a une portée féconde en critique littéraire et artistique : les fictions, les oeuvres d'imagination, les représentations picturales sont en effet comme de grandes rêveries maîtrisées et mises en forme par les artistes, des fantasmes architecturés en objets esthétiques.