Retour à l'index du dictionnaire de philosophieFÉTICHISME. n. m. 1° Sens propre : culte des fétiches, c'est-à-dire des objets sacrés auxquels les religions animistes attribuent des pouvoirs magiques.
2° Sens figuré : admiration excessive ou attachement exagéré, à l'égard d'une personne, d'un objet ou d'une chose qu'on vénère. Le fétichisme d'un collectionneur. Selon Marx, la société capitaliste est hantée par le fétichisme de la marchandise, à laquelle elle attribue une valeur mystique. Le sport souffre actuellement d'un véritable fétichisme de la performance.
3° Sens psychanalytique : déviation sexuelle qui conduit le sujet à vouloir satisfaire son désir sur des objets partiels, plus ou moins liés à la personne de l'être aimé (un élément du vêtement, une chaussure, le pied, etc.). Une fixation fétichiste sur le soutien-gorge. Le fétichisme du genou.