Retour à l'index du dictionnaire de philosophieFOI (lat. fides, confiance, foi)

Gén. croyance qui résulte d'une adhésion profonde du cour engendrant un sentiment de certitude. Or, les vérités du coeur étant indémontrables, « voilà  ce que c'est que la foi : Dieu sensible au coeur, non à  la raison » (Pascal). La foi, don de Dieu , se distingue encore en ce sens de la preuve, oeuvre de notre raison; ainsi, qui a la foi peut dire qu'il ne sait pas mais qu'il croit (« non scio, sed credo »).
Mor. En un sens moral, foi signifie la fidélité à  un engagement (la foi jurée). Ainsi, bonne foi est synonyme de loyauté et de bonne intention; mauvaise foi est synonyme de duplicité, de mensonge envers les autres mais aussi soi-même. C'est en ce dernier sens que Sartre emploie l'expression : « Dans la mauvaise foi, c'est à  moi-même que je masque la vérité. »

FOI. n. f (du latin fides, «confiance, foi », d'où vient aussi le mot « fidèle »). foiré
1° Sens classique : fidélité que l'on promet ; confiance que l'on a en quelqu'un. Donner sa foi. Avoir foi en. Il s'agit d'une confiance absolue.
2° Sens religieux : croyance très vive et très profonde en Dieu ou dans les vérités d'une religion. Certitude intérieure. J'ai la foi. Par extension, ensemble des vérités (doctrine) qui font l'objet de cette foi. La foi chrétienne. Voir Confession, Dogme.
3° Sens courant : forte croyance dans une réalité ou dans une personne. Avoir foi en l'avenir. Avoir foi en l'école de la République. Avoir foi en son Président.
N.B. On oppose classiquement la foi et la raison. Même dans le domaine non religieux, la foi est une forme de conviction intuitive, intérieure, qui déborde la pure logique de l'esprit. Poussée à l'extrême (sans le contrôle de la raison), la foi débouche sur le fidéisme. Cela dit, bien des croyants estiment pouvoir concilier les adhésions de leur foi et l'exercice de leur raison.

Mauvaise foi

Dans L'Être et le Néant, Sartre appelle ainsi l'attitude de l'individu qui refuse d'assumer sa liberté, d'être  lui-même (et donc sincère), et se complaît volontairement dans le rôle que lui dictent les autres.