Retour à l'index du dictionnaire de philosophieFORTUNE. n. f (du latin fortuna, «sort; hasard bon ou mauvais »).
1° Sens ancien. Sort favorable ou défavorable. La Fortune était une déesse chez les Anciens : elle décidait à l'aveuglette des hasards favorables ou non, des sorts heureux ou malheureux que l'existence dispensait aux mortels. D'où l'idée , dans la langue classique, d'une puissance qui distribue au hasard le bonheur ou le malheur.
2° Sens classique. Ensemble d'événements qui arrivent à quelqu'un. Il a traversé la vie avec une plus ou moins bonne fortune. Ses livres ont eu des fortunes diverses. Destinée, chance.
À partir de l'expression bonne fortune, le terme a eu peu à peu une connotation positive. Cette bonne fortune étant souvent de nature financière, le mot a pris le sens qui suit.
3° Sens courant (actuel). Ensemble de biens ; richesse, argent, patrimoine. Avoir une petite ou grande fortune. Par extension, grande richesse. C'est une fortune ! Faire fortune. Avoir de la fortune, être fortuné.