« Toute conscience est conscience de quelque chose.» Husserl, Méditations cartésiennes (1929).


· Dans le prolongement de Kant*, Husserl* développe la conception «transcen¬dantale» de la conscience, à savoir que la conscience construit, par la per¬ception et par l'entendement, les objets qui lui apparaissent. Autrement dit, elle n'est pas un réceptacle passif, mais elle n'est pas non plus une «monade» close sur elle-même. Il y a un rapport à l'extériorité, et l'activité de la conscience consiste précisément, non pas à construire l'intégralité du monde à l'intérieur de soi, mais à rendre possible une expérience du monde extérieur.
· Le mot «transcendantal» désigne ce qui, de l'intérieur de la conscience, rend possible la construction de ce qui lui est extérieur. Il ne s'agit pas d'aller jusqu'à dire que c'est la conscience qui rend possible le monde - ou qui crée le monde. Elle rend possible sa mise en rapport avec une extériorité, et c'est cette activité qui la définit.