Retour à l'index du dictionnaire de philosophieHYSTÉRIE. n. f. (du grec hustera, «uterus» ; pour Hippocrate, l'hystérie était la maladie spécifique des femmes privées de vie sexuelle).
1° Sens psychanalytique : maladie psychique dont la manifestation donne lieu à des symptômes corporels ou comportementaux exacerbés (crise émotionnelle, théâtralisme, paralysies, phobies diverses). Il y a plusieurs sortes d'hystéries, dont certaines n'ont pas nécessairement des formes agitées. L'idée centrale est que l'hystérie provient de conflits psychiques dont les effets se déplacent dans des symptômes qu'il faut déchiffrer. Par des voies indirectes, la névrose se convertit en hystérie. Il faut l'interpréter pour la soigner.
2° Sens courant : comportement excité, délirant, dramatique, parfois violent. La guerre éclate, ils applaudissent : c'est de l'hys-térie! Une foule frappée d'hystérie collective. Un grand rire sar-donique et hysterique. Un homme s'agitait hystériquement. Un dictateur hystérique.