Retour à l'index du dictionnaire de philosophieINTÉGRISME. n. m. (même racine que les mots précédents). Attitude religieuse qui exige un strict respect des dogmes et des textes sacrés, dans leur intégrité. L'intégrisme prêche le maintien de la doctrine fondamentale ou le retour aux vérités de base que l'évolution d'une religion (ou d'une doctrine politique) peut avoir oubliées.
On peut comprendre le désir de respecter la tradition et l'orthodoxie. Mais il se trouve que les « intégristes » sont le plus souvent en opposition brutale avec la modernité : ils veulent conserver la tradition contre toute évolution. Ce fut le cas notamment, dans la religion catholique, au début des années 60 : les « intégristes », conservateurs, s'opposaient aux « progressistes », partisans de l'aggiornamento. Depuis, le terme «intégrisme » a pris une nuance péjorative qui l'associe, dans l'esprit de ceux qui l'emploient, aux mots dogmatisme et fanatisme.
Le mot intégrisme s'est aussi diffusé au dehors de la sphère catholique. Il s'emploie dans le domaine politique (le Parti communiste a ses intégristes). Il s'applique aussi au monde musulman (les intégristes du Front Islamique du Salut). Dans le cas de l'islam cependant, c'est le mot fondamentalisme qui est le plus fréquemment employé.