Retour à l'index du dictionnaire de philosophieJusnaturalisme
Littéralement, du latin : droit naturel. Le jusnaturalisme classique, celui de Cicéron dans l'Antiquité romaine par exemple, considère qu'il existe une loi « vraie », conforme à l'ordre de la nature, et distincte de la loi des hommes qu'elle aide à corriger. Le jusnaturalisme moderne, apparu avec les « jurisconsultes » du XVIIe siècle (Grotius, Pufendorf, mais aussi Hobbes ou Locke) ne découvre plus cette loi vraie dans une conformité à la nature, mais dans la nature de l'homme lui-même. Le jusnaturalisme conserve sa fonction : la loi naturelle sert de fondement pour penser les lois positives (celles qui sont posées conventionnellement par les hommes), ou pour s'opposer à celles-ci au nom d'une norme plus fondamentale.