Il est de la plus grande importance d'apprendre aux enfants à travailler. » Kant, Réflexions sur l'éducation (1776).


Le travail est l'activité par laquelle l'homme transforme la nature pour la plier à ses besoins. La technique est l'ensemble des moyens qu'il met en oeuvre pour cela. D'un côté, l'homme invente des outils pour mieux exploiter les ressources naturelles, de l'autre, ces outils deviennent eux-mêmes l'objet d'un travail. Ce cycle voue l'homme à transformer indéfiniment la nature.
On peut y voir un cercle vertueux permettant à l'homme de progresser, non seulement matériellement, mais aussi moralement. C'est le cas par exemple de Kant, pour qui le travail ne doit pas être vu comme une malédiction (Adam chassé du Paradis et voué à «manger son pain à la sueur de son front»), mais, d'une part, comme un moyen pour l'homme de ne pas s'ennuyer, et d'autre part, comme une ruse de la nature qui pousse l'homme à déve­lopper ses facultés.