«L'âme est formée de molécules imperceptibles.» Lucrèce, De la nature (ler siècle av. J.-C.).


En distinguant un monde sensible et un monde intelligible, Platon avait séparé nettement le corps et l'âme, donc la matière et l'esprit. Mais cette séparation pose un problème, car il faut alors penser le lien qui existe entre les deux. Des expériences comme la prise de décision, mais aussi la douleur ou les passions attestent la réalité de ce lien. Comment peut-il y avoir un lien entre le corps et l'esprit s'il s'agit de deux réalités totalement différentes?
Lucrèce propose une solution matérialiste au problème: l'esprit et la matière sont liés parce que l'esprit est lui-même matériel. Pour Lucrèce, l'univers tout entier est composé d'atomes, qui se poussent les uns les autres ou s'accrochent selon leurs formes respectives. La pensée même n'échappe pas à cette règle. Elle est seulement composée de molécules particulièrement subtiles et rapides, qui agissent de manière très fine sur celles, plus grossières, du corps.