Pour approfondir:

  1. Vie & Oeuvre


L'influence de Montesquieu a été considérable. Il a totalement
 modifié la pensée politique et juridique. Par son message et
sa mise en garde contre le despotisme, il appartient au présent;
mais c'est aussi un homme du passé, attaché aux privilèges
de sa caste et qui n'a pas prévu la «révolution industrielle».

APPORTS

On peut dire, après Auguste Comte (1798-1857) et Émile Durkheim (1858-1917), que Montesquieu
est le véritable fondateur de la science politique et, même, de la sociologie.

Les types de régime politique. Montesquieu distingue trois types de régime: la république, la monarchie et le despotisme. Cette distinction se fonde sur deux critères: d'une part, la nature du gouvernement définie par le nombre de ceux qui détiennent le pouvoir; d'autre part, le principe, c'est-à-dire la vertu ou le sentiment dont chaque type de gouvernement a besoin pour se conserver. Le principe de la république est la vertu, celui de la monarchie est l'honneur, celui du despotisme est la crainte. A l'intérieur de chaque régime, tout doit être organisé de façon à susciter et entretenir le principe sans lequel il ne pourrait pas se maintenir.
La séparation des pouvoirs. Montesquieu est convaincu que la rivalité, la compétition sociales, à condition qu'elles aient
une expression politique, sont les conditions indispensables à l'établissement d'un régime modéré et donc à l'épanouissement de la liberté. Les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire ne doivent donc jamais être confiés à un seul homme ou à un seul groupe social afin d'éviter la tragédie du despotisme, qui tue la liberté.
Actualité - postérité. Bien qu'aujourd'hui on lise toujours les Lettres persanes, c'est essentiellement par L'Esprit des lois que Montesquieu est passé à la postérité. Il y a proposé une démarche inspirée de la science newtonienne et devenue commune aux sciences sociales. Il a su montrer qu'on pouvait organiser la diversité des phénomènes à l'intérieur d'un petit nombre de types.