Retour à l'index du dictionnaire de philosophieOUTRAGE. n. m. Grave offense : affront, injure faite à quelqu'un ou à son honneur. Chez les nobles, le soufflet était un outrage qui conduisait au duel (dans Le Cid, le Comte provoque ainsi Don Diègue). Par extension, les atteintes, les dommages subis par quelqu'un (les outrages du temps), ou encore, commis contre des règles (outrages aux bonnes moeurs, à la pudeur, à la logique élémentaire).