Retour à l'index du dictionnaire de philosophieOXYMORE (ou OXYMORON). n. m. (du grec oxus, « pointu » et môros, «émoussé». Ce mot, qui relie deux termes contraires, est lui-même un oxymore). Alliance de deux mots de significations opposées. On dit aussi «alliance de mots» (antithétiques). Cette figure de style produit un effet saisissant auprès du lecteur (ou de l'auditeur), une sorte de dissonance sémantique, puisqu'elle unit des éléments apparemment incompatibles. Une paix armée, une sublime horreur, le soleil noir sont des expressions frappantes qui alertent l'intelligence . Bien entendu, cette contradiction apparente a du sens. Quand Nerval parle du «soleil noir de la mélancolie», il y a contraste au niveau visuel, mais renforcement au niveau de l'idée : la mélancolie règne avec une énergie quasi solaire sur l'âme du poète. Une sublime horreur oppose l'excès de la laideur à l'extrême beauté ; mais l'expression signifie que, en son genre, cette horreur va au-delà de toute limite. On pourrait faire des analyses identiques des oxymores une tendre guerre, un illustre inconnu, l'ironie tragique, une implacable charité. etc. De nombreux titres attirent l'attention en jouant de cette figure de style (La Messe de l'athée, La Neige en deuil, L'Ingénue libertine, etc.).