Retour à l'index du dictionnaire de philosophiePSYCHOLOGIE. n. f. (du grec psukhê, «âme» et logos, «science, discours» : littéralement, «science de l'âme (humaine)»).
1° Étude scientifique des phénomènes psychiques, c'est-à-dire relatifs à l'affectivité, à la vie mentale, aux états de conscience. Traditionnellement, la psychologie était une branche de la philosophie. Elle s'en est détachée, devenant une science expérimentale, et s'élargissant aussi bien à l'aspect animal qu'à l'aspect social du comportement des êtres. Elle s'est enrichie des concepts psychanalytiques (devenant psychologie des profondeurs) et des approches structurales. Voir Psychisme.
2° Connaissance plus ou moins intuitive d'autrui ; capacité à comprendre ou à prévoir les réactions humaines. Avoir de la psychologie. Aptitude à analyser les sentiments, les comportements, la nature des êtres. La psychologie de l'amour, dans l'oeuvre de Marivaux.
3° Ensemble des états d'âme, des caractères dominants, des manières de penser, de sentir ou d'agir d'une personne ou d'un groupe. La psychologie des Allemands. La psychologie d'un valet. Un personnage de roman à la psychologie rudimentaire.