Retour à l'index du dictionnaire de philosophieRATIONNEL

Gén. Ce qui est logique et conforme à  une bonne méthode, ou à  l'appropriation des moyens à  une fin d'ordre technique. Ainsi, ce qui est rationnel n'est pas forcément raisonnable : on peut dire que la solution finale (que la conscience morale réprouve) a été organisée rationnellement par l'Etat nazi, ce qui n'implique aucunement son caractère raisonnable.
Max Weber distingue « la rationalité instrumentale » qui consiste simplement à  mettre en oeuvre les moyens nécessaires à  l'obtention d'une fin, et la « rationalité morale » qui pose et comprend les fins devant être visées.
Phi. Conforme à  la raison (aux sens 2, 3, 4).

RATIONNEL. adj. 1° Qui est conforme à la raison (sens n° 1); qui respecte les lois de la logique ; qui est le fruit de raisonnements rigoureux. Une pensée rationnelle. Une attitude rationnelle (logique). Un esprit rationnel. Une science rationnelle (c'est presque un pléonasme!). Dans ce sens, le mot s'oppose évidemment à irrationnel ; il peut aussi être opposé à empirique ; il se différencie du mot raisonnable (voir Raison).
2° Qui est judicieux, parfaitement sensé, mesuré, raisonnable. Une conduite rationnelle (mesurée), et non passionnelle. Une méthode rationnelle (et non déraisonnable).

Rationnel et raisonnable Bien que ces deux mots aient la même racine latine (ratio, «raison, compte»), ils peuvent avoir une signification morale totalement opposée. Être raisonnable, c'est être mesuré, mais c'est également être sage. Or, je peux être rationnel tout en me mettant au service du mal.