Retour à l'index du dictionnaire de philosophieRESPONSABILITE (lat. respondere, répondre)

Gén. Capacité à  répondre de ses actes.
Dr. On distingue la responsabilité civile ou obligation de réparer, selon les termes de la loi, un dommage causé à  autrui (par soi-même, par une personne qui dépend de soi, ou par un animal ou une chose qu'on a sous sa garde), de la responsabilité pénale qu'encourt celui qui peut être tenu de subir une peine pour un crime ou un délit engageant sa responsabilité morale.
Mon La responsabilité morale est la condition sine qua non de toute obligation dans la mesure où elle suppose l'autonomie d'un sujet conscient de ses actes, capable d'en donner les motifs si bien qu'il doit en assumer les conséquences. Pour devoir, il faut pouvoir se déterminer par soi-même.

Responsabilité Ma responsabilité politique est double: d'une part, résister à toute forme d'oppression, au nom de la justice. D'autre part, respecter la loi, non par crainte, mais parce que j'ai pleinement conscience de servir le bien commun, donc, par voie de conséquence, mon bien propre.

Responsabilité pour autrui La responsabilité «pour autrui » est, pour Lévinas, responsabilité totale. Je ne suis pas seulement responsable de ce que je fais, mais aussi responsable des fautes qu’autrui commet. C’est ainsi que l'homme peut construire sa propre humanité .

Responsabilité Il n'y a pas de responsabilité abstraite, on est toujours responsable vis-à-vis de quelque chose ou de quelqu'un: une famille, un parti, un supérieur hiérarchique, des principes moraux, etc. Sans précision, «être responsable» veut dire, en philosophie, agir moralement, en conscience.