Retour à l'index du dictionnaire de philosophieSUBJECTIF (lat. subjectivus, qui se rapporte au sujet)

Gén. Relatif à  l'esprit qui connaît. Par opposition à  objectif, qui existe indépendamment de l'esprit. Admettre ainsi la relativité de la connaissance n'implique pas nécessairement le relativisme. Subjectif ne désigne pas forcément en philosophie ce qui se rapporte à  tel individu particulier, mais le plus souvent ce qui se rapporte au sujet (non pas tel ou tel mais tout sujet) en tant qu'il connaît. N'est donc pas toujours syn. de personnel ou individuel comme dans la langue courante.
Crit. Chez Kant, qui se rapporte au sujet transcendantal et non au sujet empirique (tel individu particulier qu'on rencontre dans l'expérience ), c.à -d. à  l'entendement humain et à  la sensibilité. Mor. Ce qui est valable pour le sujet en tant qu'il a des intérêts particuliers et non pour tout être raisonnable : pour Kant, les principes de mon action sont subjectifs, c.à -d. constituent des maximes « quand ce qu'ils stipulent n'est considéré par le sujet comme valable que pour sa propre volonté; objectifs, quand cette stipulation est reconnue pour valable par la volonté de tout être raisonnable ».

1° (sens philosophique) Qui relève du sujet humain, individu libre et pensant, doté d'une vie intérieure, d'une perception propre, bref d'une subjectivité. Dans ce sens, subjectif s'oppose à objectif (qui a rapport à l'objet extérieur, qui existe en soi, de façon autonome). La vie subjective. Des phénomènes intersubjectifs (se produisant entre deux sujets humains). Une étude objective des phénomènes subjectifs. Les lois de la subjectivité humaine.
2° (sens courant) Qui est personnel, qui varie selon les individus ; qui donc est discutable (contrairement aux faits « objectifs »). Un jugement subjectif. 

Subjectif/objectif

Le fonctionnement de l'esprit peut être observé de deux points de vue. Le premier est le point de vue objectif: l'observation du fonctionnement des neurones. Le second est le point de vue subjectif. Longtemps ignoré par les scientifiques, il concerne l'étude des expériences internes du sujet telles qu'elles sont perçues par celui-ci.