Retour à l'index du dictionnaire de philosophieSUBLIMATION. n. f En physique : passage direct d'un corps de l'état solide à l'état gazeux. D'où le sens imagé qui suit.
En psychanalyse : processus selon lequel certaines pulsions du Ça s'élèvent et se transforment en aspirations à des valeurs morales ou sociales reconnues. Il y a dans la sublimation à la fois une épuration des désirs que le Surmoi censure et que le Moi rejette, et un transfert de l'énergie qu'ils contiennent sur des objets socialement valorisés. Les conduites humanitaires, l'engagement politique et social, l'élaboration artistique ou même la vie spirituelle sont, pour Freud, des formes de sublimation. Cela ne veut pas dire qu'elles se réduisent aux éléments pulsionnels qui se sont transférés en elles, car l'énergie, les tendances du Ça ne suffisent pas à produire de tels effets. Mais cette énergie, ces tendances, au lieu d'être refoulées dans un Inconscient qu'elles agitent, sont transformées et captées par l'activité sociale, par l'idéal moral du sujet, avec la « bénédiction » du Surmoi. La sublimation est à la fois l'opposé et le complément du refoulement.

Sublimer. Ici, transformer en quelque chose de supérieur.
Sublime. Seront jugées sublimes - au sens le plus courant du terme - des actions qui suscitent un sentiment d'admiration et d'enthousiasme. Pour Emmanuel Kant, «est sublime ce qui, du fait même qu'on le conçoit, est l'indice d'une faculté de l'âme qui surpasse toute mesure des sens» Critique de la faculté de juger.
Sublimation. Processus par lequel les pulsions, reconnues comme telles, sont canalisées en faveur d'activités supérieures, comme l'art, la science, la pensée, la religion. L'esclavage consiste à refouler l'inconscient, car c'est alors que surgissent les conflits, la névrose et même la folie.
Sublimation. La sublimation est une purification. Elle permet la transmutation d'une matière moins pure en une matière plus pure. De sublimation en sublimation, il est possible d'accéder au «grand œuvre», c’est-à-dire la pierre philosophale, qui offre à l'homme l'ultime connaissance.