Retour à l'index du dictionnaire de philosophieSURRÉALISME. n. m. (mot créé par Apollinaire en 1917). Mouvement littéraire, intellectuel et artistique d'avant-garde qui, animé par André Breton, se proposa à partir des années 1920 de révolutionner la pensée, l'art et la vie. Le Manifeste du surréalisme a été publié par André Breton en 1924 et fut suivi en 1929 du Second manifeste du surréalisme. À côté de Breton, les principales figures du mouvement ont été Louis Aragon, Philippe Soupault, Paul Éluard, Robert Desnos. Le mouvement lui-même s'effritera avant la Seconde Guerre mondiale, mais son influence libératrice sur la littérature, le cinéma, la peinture du )0(e siècle, aura été déterminante.
· L'ambition du surréalisme est d'abord, dans le sillage des découvertes psychanalytiques, de libérer la pensée des contraintes de la raison et de la morale établie. La plate raison réaliste cache et empêche le «fonctionnement réel de la pensée ». Du même coup, elle empêche l'être humain de connaître et d'éprouver le monde réel, — ses zones mystérieuses, sa profondeur insoupçonnée, la « vraie vie». La « surréalité » du monde ne peut être perçue que par des voies irrationnelles, hors du contrôle de la raison réaliste.
· Cette libération de la pensée est aussi libération de l'art. En se mettant à l'écoute de l'inconscient, du rêve, des automatismes de l'esprit (par la pratique, précisément, de «l'écriture automatique »), le poète surréaliste saisit et transcrit l'authenticité même de la vie créatrice, enfin libérée du contrôle de tous les académismes.
· La révolte surréaliste contre les codes artistiques antérieurs, contre les contraintes de la raison et de la morale admise, s'accompagne d'un désir de révolution sociale et politique contre l'ordre bourgeois, qui a produit cette morale contraignante et imposé son rationalisme dans tous les domaines. Ainsi, l'aventure intérieure qu'est la poésie surréaliste se double d'une attitude de violence externe à l'égard de l'ordre établi, même si la tentation d'adhérer au communisme, au début des années 1930, tourne court et provoquera des scissions.
· Le mouvement surréaliste, bien entendu, n'a pas «changé la vie ». Mais il a libéré l'écriture, ouvert la voie à la poésie de l'insolite, donné au rêve humain sa place centrale dans l'oeuvre d'art, et permis à la littérature de se faire explosion de langage.