Retour à l'index du dictionnaire de philosophieTRANSCENDANCE, TRANSCENDANT ( lat. tronscendere, franchir).

Appartenance à un ordre supérieur et d'une nature radicalement distincte. Dieu est considéré par le christianisme comme un être transcendant. S'oppose à immanence.


Gén. Caractère de ce qui est transcendant, contraire d'immanent . Qui est d'une nature Absolument supérieure et d'un autre ordre : transcendance de l'esprit sur la matière, transcendance de Dieu qui serait extérieur au monde comme un inventeur est extérieur à  sa machine, selon la « doctrine de la transcendance », opposée à  la conception panthéiste.
Crit. Est transcendant ce qui est au-delà  de toute expérience possible. Distinct chez Kant de transcendantal, qui constitue la condition nécessaire a priori de l'expérience et, partant, de toute connaissance possible.
Exist. Caractérise non plus un au-delà  du monde, mais le mouvement par lequel la conscience vise un objet qui lui est radicalement extérieur, en sorte qu'elle se constitue comme conscience en étant conscience de... intentionnalité.

Immanence/ Transcendance

L’étymologie latine, in-matere, «demeurer en, suggère l'idée de quelque chose qui est intérieur à ce que l'on considère. L'immanentisme de Spinoza conçoit Dieu comme une substance infinie qui se trouve partout L'immanence s'oppose à la transcendance entendue comme pffligt9 réalité qui dépasse l'expérience humaine.

Transcendance Caractère de ce qui est d'une nature absolument supérieure et d'un autre ordre. Le transcendant, c'est l'absolu en opposition avec la finitude, la relativité, l'inachèvement.

Transcendance/Immanence On qualifie de transcendant ce qui est extérieur au monde et de nature différente de lui. (Par exemple Dieu, les Idées platoniciennes, l'Absolu, etc.) A l'opposé, on qualifie d'immanent ce qui n'existe pas en dehors du monde.

Transcendance Caractère de ce qui est d'une nature absolument supérieure et d'un autre ordre. La transcendance pose un Dieu personnel et s'oppose au panthéisme.