LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Nietzsche: Morale et Contrainte Hegel: Etat de nature et rudesse >>
Partager

Sujet :

   La société, qui est la mise en commun des énergies individuelles, bénéficie des efforts de tous et rend à tous leur effort plus facile. Elle ne peut subsister que si elle se subordonne l'individu, elle ne peut progresser que si elle le laisse faire : exigences opposées, qu'il faudrait réconcilier. Chez l'insecte, la première condition est seule remplie. Les sociétés de fourmis et d'abeilles sont admirablement disciplinées et unies, mais figées dans une immuable routine. Si l'individu s'y oublie lui-même, la société oublie aussi sa destination ; l'un et l'autre, en état de somnambulisme, font et refont indéfiniment le tour du même cercle, au lieu de marcher, droit en avant, à une efficacité sociale plus grande et à une liberté individuelle plus complète. Seules, les sociétés humaines tiennent fixés devant leurs yeux les deux buts à atteindre. En lutte avec elles-mêmes et en guerre les unes avec les autres, elles cherchent visiblement, par le frottement et par le choc, à arrondir des angles, à user des antagonismes, à éliminer des contradictions, à faire que les volontés individuelles s'insèrent sans se déformer dans la volonté sociale et que les diverses sociétés entrent à leur tour, sans perdre leur originalité ni leur indépendance, dans une société plus vaste : spectacle inquiétant et rassurant qu'on ne put contempler sans se dire qu'ici encore, à travers des obstacles sans nombre, la vie travaille à individuer et à intégrer pour obtenir la quantité la plus grande, la variété la plus riche, les qualités les plus hautes d'invention et d'effort. BERGSON

La société est composée d’individus. Cette évidence contient d’emblée l’opposition qui traverse toute réflexion sur la société : quels rapports société et individus entretiennent-ils ? Bergson présente dans cet extrait la finalité des sociétés humaines. Comparant notamment les sociétés humaine et animale, il présente quelles sont les exigences, et quels sont effets de la vie en société.

Sa thèse est la suivante : la contradiction inhérente à la finalité de toute société humaine (subordonner et libérer l’individu) semble être au service de la démarche de la vie elle-même, à savoir développer et épanouir des individus.

Le texte s’articule en deux parties. Dans la première, qui va jusqu’à « … deux buts à atteindre », Bergson présente l’exigence apparemment contradictoire des sociétés humaines. La seconde moitié de l’extrait présente quels sont les fruits de cette contradiction.

 

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "" a obtenu la note de :

8 / 10

Corrigé consulté par :
  • mallak academy-29156 le 18/10/2017 à 18H20
  • Mclexxi-282741 le 10/12/2016 à 10H14
  • Floe-268799 le 27/12/2015 à 27H15
  • lola12-245817 le 31/10/2014 à 31H21
  • lucie2601 le 19/03/2014 à 19H13
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit