LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pascal: De l'indémontrabilité des premiers pr ... >>
Partager

Sujet :

   Dans toutes les matières dont la preuve consiste en expériences et non en démonstrations, on ne peut faire aucune assertion universelle que par la générale énumération de toutes les parties ou de tous les cas différents. C'est ainsi que, quand nous disons que le diamant est le plus dur de tous les corps, nous entendons de tous les corps que nous connaissons, et nous ne pouvons ni ne devons y comprendre ceux que nous ne connaissons point ; et quand nous disons que l'or est le plus pesant de tous les corps, nous serions téméraire de comprendre dans cette proposition générale ceux qui ne sont point encore en notre connaissance, quoiqu'il ne soit pas impossible qu'ils soient en nature. De même quand les anciens ont assuré que la nature ne souffrait point de vide, ils ont compris qu'elle n'en souffrait point dans toutes les expériences qu'ils avaient vues, et ils n'auraient pu sans témérité y comprendre celles qui n'étaient pas en leur connaissance. Que si elles y eussent été, sans doute ils auraient tiré les mêmes conséquences que nous et les auraient par leur aveu autorisées à cette antiquité dont on veut faire aujourd'hui l'unique principe des sciences. C'est ainsi que, sans les contredire, nous pouvons affirmer le contraire de ce qu'ils disaient et, quelque force enfin qu'ait cette antiquité, la vérité doit toujours avoir l'avantage, quoique nouvellement découverte, puisqu'elle est toujours plus ancienne que toutes les opinions qu'on a eues, et que ce serait ignorer sa nature de s'imaginer qu'elle ait commencé d'être au temps qu'elle a commencé d'être connue. Blaise PASCAL

La science de Pascal ne vise pas à découvrir l’essence des choses mais les propriétés. Ceci s’effectue au moyen de l’expérience et du raisonnement. Les sciences se distinguent par leurs objets et par les qualités d’esprit qu’elle requiert. Aussi, cet extrait tiré de la Préface au Traité du Vide pose les principes de toute recherche scientifique : refus de l’autorité, expérimentation, volonté de progrès dans les sciences. Quelle est la meilleure méthode pour atteindre la vérité en physique ?

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "" a obtenu la note de :

5.1 / 10

Corrigé consulté par :
  • aude1110-186156 le 17/11/2012 à 17H23
  • chamallow-180344 le 15/11/2012 à 15H18
  • lucigu le 18/05/2012 à 18H10
  • feldspath le 15/01/2012 à 15H21
  • tokioverdoz le 27/09/2011 à 27H15
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo