LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< FREUD: résistance et refoulement Difficile liberté d'Emmanuel Lévinas >>
Partager

Sujet : Alain, Les Idées et les Ages, Livre IX « Les natures », chapitre V « Vouloir »

Idées Alain Ages Alain Alain, Les Idées et les Ages, Livre IX « Les natures », chapitre V « Vouloir » Tout choix est fait. Ici la nature nous devance, et jusque dans les moindres choses ; car, lorsque j'écris, je ne choisis point les mots, mais plutôt je continue ce qui est commencé, attentif à délivrer le mouvement de nature, ce qui est plutôt sauver que changer. Ainsi je ne m'use point à choisir ; ce serait vouloir hors de moi ; mais par fidélité je fais que le choix, quel qu'il soit, soit bon. De même je ne choisis pas de penser ceci ou cela ; le métier y pourvoit, ou le livre, ou l'objet, et en même temps l'humeur, réplique du petit monde au grand. // Mais aussi il n'est point de pensée qui ne grandisse par la fidélité, comme il n'est point de pensée qui ne sèche pas le regret d'une autre. Ce sont des exemples d'écrivain. Revenons au commun métier d'homme. Nul ne choisit d'aimer, ni qui il aimera ; la nature fait le choix. Mais il n'y a point d'amour au monde qui grandisse sans fidélité ; il n'y a point d'amour qui ne périsse par l'idée funeste que le choix n'était point le meilleur. Je dis bien plus ; l'idée que le choix était le meilleur peut tromper encore, si l'on ne se jette tout à soutenir le choix. // Il n'y a pas de bonheur au monde si l'on attend au lieu de faire, et ce qui plaît sans peine ne plaît pas longtemps. Faire ce qu'on veut, ce n'est qu'une ombre. Être ce qu'on veut, ombre encore. Mais il faut vouloir ce qu'on fait. Il n'est pas un métier qui ne fasse regretter de l'avoir choisi, car lorsqu'on le choisissait on le voyait autre ; aussi le monde humain est rempli de plaintes. N'employez point la volonté à bien choisir, mais à faire que tout choix soit bon.
Livre natures chapitre Alain -         Il semble a priori que le choix appartienne à la classe des actions dites volontaires, c'est-à-dire encore qui témoignent de la liberté humaine en tant que produit de la volonté. Pour autant, tout ce qui est volontaire n'est pas un choix. Tout acte volontaire n'est pas, en effet, le résultat d'un choix. La volonté semble ainsi ce qui définit le choix mais non pas de manière spécifique et exclusive. -         Or, ce que l'on peut justement remettre en question c'est précisément le fait que le choix soit oeuvre de notre volonté propre en tant qu'on entend celle-ci comme figurative de notre propre liberté. -         Dans Les Idées et les Ages, Alain s'interroge justement sur la nature de ce choix et est amené, par conséquence, à donner une définition originale de la liberté.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Alain, Les Idées et les Ages, Livre IX « Les natures », chapitre V « Vouloir »" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • ugo2luk-226647 le 31/10/2014 à 31H20
  • marg0t73-243948 le 11/10/2014 à 11H10
  • theokid-233134 le 10/03/2014 à 10H19
  • Alex-232996 le 09/03/2014 à 09H18
  • f21061996-230038 le 05/02/2014 à 05H18
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit