Alain: Ou donc la justice ?

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Alain Alain >>
Partager

Sujet : Alain: Ou donc la justice ?

donc Alain justice Alain Où donc la justice ? En ceci que le jugement ne résulte point des forces, mais d'un débat libre, devant un arbitre qui n'a point d'intérêts dans le jeu. Cette condition suffit, et elle doit suffire parce que les conflits entre les droits sont obscurs et difficiles. Ce qui est juste, c'est d'accepter d'avance l'arbitrage ; non pas l'arbitrage juste, mais l'arbitrage. L'acte juridique essentiel consiste en ceci que l'on renonce solennellement à soutenir son droit par la force. Ainsi ce n'est pas la paix qui est par le droit ; car, par le droit, à cause des apparences du droit, et encore illuminées par les passions, c'est la guerre qui sera, la guerre sainte ; et toute guerre est sainte. Au contraire, c'est le droit qui sera par la paix, attendu que l'ordre du droit suppose une déclaration préalable de paix, avant l'arbitrage, pendant l'arbitrage, et après l'arbitrage, et que l'on soit content ou non. Voilà ce que c'est qu'un homme pacifique. Mais l'homme dangereux est celui qui veut la paix par le droit, disant qu'il n'usera point de la force, et qu'il le jure, pourvu que son droit soit reconnu. Cela promet de beaux jours. Alain
   Alain

Croire qu'il existe une justice et un droit qui existeraient de façon absolue et indépendamment du débat, c'est ne pas comprendre la nature de la justice et du droit.
 La justice n'est pas une donnée, elle est à construire. C'est pourquoi la justice n'est pas dans le résultat, mais dans le processus. La valeur de l'arbitrage ne tient pas au jugement rendu, mais à l'idée d'accord entre les parties qu'il implique.
 De même, le droit n'est pas la condition de la paix, mais sa conséquence.
 Ce texte d'Alain invite donc à opérer un changement de perspective radical, qui correspond aussi à un changement radical d'attitude : il faut déposer les armes, et renoncer à la force. Force et justice, guerre et droit sont incompatibles : les uns ne peuvent donc servir d'instruments aux autres.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Alain: Ou donc la justice ?" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Ela-276276 le 23/04/2016 à 23H12
  • Merdun-268149 le 13/12/2015 à 13H08
  • audreybouj-208731 le 17/05/2014 à 17H22
  • vaso33-232164 le 08/04/2014 à 08H19
  • bbzozo-221689 le 23/11/2013 à 23H14
  • Alain: Ou donc la justice ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit