LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Alain: Que la raison jamais ne s'endort en l' ... DESCARTES: Passions, langage et raison >>
Partager

Sujet : Alain: Mémoire et Souverain

Mémoire Alain Souverain Alain « Quand je récite, on peut bien dire que je reconnais le texte, et par conséquent que je me reconnais moi-même. Mais ma pensée ne se dirige pas par là. L'intérêt n'est pas de savoir si c'est bien moi qui ai appris cela et à quelle époque... Un chimiste ne se reconnaît pas lui-même, même explicitement en ses « souvenirs » de chimie, pour autant qu'il les utilise; toutefois il se reconnaîtra en un procédé qu'il a inventé; mais alors, par ce mouvement, il s'éloigne de la science, il revient à lui et à cette sorte de rêverie biographique qui plaît à tous. Tous nos souvenirs ont deux faces. Par un côté, ils s'accordent à nous-mêmes et nous restituent un moment de notre vie. Jean-Christophe sait la musique ; mais il peut penser aussi à ses premières admirations, à ses désespoirs. On remarquera à ce sujet que les souvenirs explicitement reconnus ne consistent jamais dans un acte de mémoire limité, mais se rapportent à une vue du monde, à un moment de l'histoire du monde. Notre rêverie biographique cherche toujours à étendre chaque souvenir et c'est par ce moyen qu'il prend le sens de quelque chose de passé, qui ne fut qu'une fois. La sonate est toujours la même sonate, mais les lieux, les personnes, non. Et nos sentiments non plus. Je ne suis plus celui qui croyait..., qui pensait..., qui espérait. » Alain
   Alain Le recensement de tous les concepts contenus dans le texte et leur mise en ordre — nous les supposons achevés — nous conduisent aux constatations suivantes : 1° La grande majorité des mots utilisés se rapportent à la mémoire; d'abord les termes généraux (mémoire, souvenir); — ensuite, en fonction d'une distinction qui est faite tout au long du texte, explicitement ou implicitement, les termes qui se rapportent plus spécialement d'une part à cette « face » de nos souvenirs par laquelle ils s'accordent aux choses (réciter, apprendre, savoir, science, utiliser), d'autre part à celle par laquelle ils s'accordent à nous (moi, moi-même, lui-même) (reconnaître, se reconnaître, rêverie biographique, restituer un moment de notre vie).

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Alain: Mémoire et Souverain" a obtenu la note de :
aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit