ALAIN: Penser et Croire

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Rousseau: Apercevoir, c'est sentir ; comparer ... >>
Partager

Sujet : ALAIN: Penser et Croire

Penser ALAIN Croire ALAIN Penser n'est pas croire. Peu de gens comprennent cela. Presque tous, et ceux-là même qui semblent débarrassés de toute religion, cherchent dans les sciences quelque chose qu'ils puissent croire. Ils s'accrochent aux idées avec une espèce de fureur ; et, si quelqu'un veut les leur enlever, ils sont prêts à mordre. [...] Lorsque l'on croit, l'estomac s'en mêle et tout le corps est raidi ; le croyant est comme le lierre sur l'arbre. Penser, c'est tout à fait autre chose. On pourrait dire : penser, c'est inventer sans croire. Imaginez un noble physicien, qui a observé longtemps les corps gazeux, les a chauffés, refroidis, comprimés, raréfiés. Il en vient à concevoir que les gaz sont faits de milliers de projectiles très petits qui sont lancés vivement dans toutes les directions et viennent bombarder les parois du récipient. Là-dessus le voilà qui définit, qui calcule ; le voilà qui démonte et remonte son « gaz parfait », comme un horloger ferait pour une montre. Eh bien, je ne crois pas du tout que cet homme ressemble à un chasseur qui guette une proie. Je le vois souriant, et jouant avec sa théorie, je le vois travaillant sans fièvre et recevant les objections comme des amies ; tout prêt à changer ses définitions si l'expérience ne les vérifie pas, et cela très simplement, sans gestes de mélodrame. Si vous lui demandez : « Croyez-vous que les gaz soient ainsi ? » il répondra : « Je ne crois pas qu'ils soient ainsi, je pense qu'ils sont ainsi. ALAIN.
   ALAIN

La croyance a toujours été un problème philosophique. Elle a souvent été considéré négativement comme adhésion naïve. Pourtant, certains philosophes ont tenté de la réhabiliter soit comme ciment collectif tel Schelling soit comme moteur de l’action tel Nietzsche ou Edgar Morin. Pourtant Alain reprend ici une critique de la croyance et essaie de montrer qu’elle n’a rien de rationnel. Le philosophe tend à marquer une distinction entre le fait de croire et celui de penser, comme choses dont la nature est totalement différente. La croyance n’est-elle que sentiment ? Quel danger comporte-t-elle ? Qu’est-ce qui la distingue de l’acte de penser ?

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "ALAIN: Penser et Croire" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Asmouna-184997 le 11/11/2012 à 11H13
  • alois11 le 15/09/2012 à 15H14
  • vincentedu94 le 15/11/2011 à 15H18
  • ALAIN: Penser et Croire

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit