Alain: Peut-on refuser l'inconscient ?

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Nietzsche: La conscience est-elle illusoire ? Rousseau: La morale relève-t-elle de la consc ... >>
Partager

Sujet : Alain: Peut-on refuser l'inconscient ?

Alain: Peut-on refuser l'inconscient ?

Peut Alain refuser Alain Il y a de la difficulté sur le terme d'inconscient. Le principal est de comprendre comment la psychologie a imaginé ce personnage mythologique. Il est clair que le mécanisme échappe à la conscience, et lui fournit des résultats (par exemple, j'ai peur) sans aucune notion des causes. En ce sens la nature humaine est inconsciente autant que l'instinct animal et par les mêmes causes. On ne dit point que l'instinct est inconscient. Pourquoi ? Parce qu'il n'y a point de conscience animale devant laquelle l'instinct produise ses effets. L'inconscient est un effet de contraste dans la conscience. On dit à un anxieux : Vous avez peur ce dont il n'a même pas l'idée ; il sent alors en lui un autre être qui est bien lui et qu'il trouve tout fait. Un caractère, en ce sens, est inconscient. Un homme regarde s'il tremble afin de savoir s'il a peur. Ajax, dans l'Iliade, se dit : Voilà mes jambes qui me poussent ! Sûrement un dieu me conduit ! Si je ne crois pas à un tel dieu, il faut alors que je croie à un monstre caché en moi. En fait l'homme s'habitue à avoir un corps et des instincts. Le psychiatre contrarie cette heureuse disposition ; il invente le monstre ; il le révèle à celui qui en est habité. Le freudisme, si fameux, est un art d'inventer en chaque homme un animal redoutable, d'après des signes tout à fait ordinaires ; les rêves sont de tels signes ; les hommes ont toujours interprété leurs rêves, d'où un symbolisme facile. Freud se plaisait à montrer que ce symbolisme facile nous trompe et que nos symboles sont toujours ce qu'il y a d'indirect. Les choses du sexe échappent évidemment à la volonté et à la prévision ; ce sont des crimes de soi, auxquels on assiste. On devine par là que ce genre d'instinct offrait une riche interprétation. L'homme est obscur à lui-même ; cela est à savoir. Seulement il faut éviter ici plusieurs erreurs que fonde le terme d'inconscient. La plus grave de ces erreurs est de croire que l'inconscient est un autre Moi ; un Moi qui a ses préjugés, ses passions et ses ruses ; une sorte de mauvais ange, diabolique conseiller. Contre quoi il faut comprendre qu'il n'y a point de pensées en nous, sinon par l'unique sujet, Je.
inconscient   Alain

HTML clipboard

- Thème (ce dont il est question) : Il s’agit ici d’un extrait d’un texte d’Alain dans lequel l’auteur examine la notion d’inconscient. 

- Problème (ce qui fait question) : Alain pose la question de savoir ce que l’on entend par le terme inconscient, ce qu’il recouvre, et si cette interprétation est légitime.

- Thèse (proposition philosophique défendue par l’auteur) : Pour Alain, l’inconscient n’existe pas, c’est un monstre inventé par la psychanalyse.

- Structure (manière dont est composée le texte) à Si le commentaire est composé, il faut dégager 3 thèmes, 3 manière d’aborder le problème par l’auteur, et dans le corps du commentaire, commenter et développer ces thèmes en s’appuyant sur le texte, sans le suivre linéairement. Si le commentaire est linéaire, il est possible de découper le texte en 2 ou 3 parties, de dégager leur thème, et de les commenter ligne à ligne.

Nous allons ici, pour des besoins de compréhension, utiliser la méthode du commentaire linéaire :

 « Il y a de la difficulté… contraste dans la conscience. » : Alain expose d’emblée son idée pour ensuite la démontrer. Selon lui, l’inconscient est une invention qui n’existe que par effet de contraste avec la conscience. 

« On dit à un anxieux … celui qui est habité » : Alain exemplifie sa théorie, et montre que ce qui a été appelé inconscient est en réalité quelque chose de tout à fait naturel à qui on fait prendre une forme monstrueuse.

« Freudisme … sujet, Je » : Dans cette partie, Alain montre commet Freud a donné une existence à l’inconscient, et en quoi cela est une erreur.

Développement : 

Pour chaque partie, il faut : 1) dire ce que l’on va faire, présenter le thème du passage que l’on va expliquer. 2) faire ce que l’on a dit, expliquer le passage proprement dit, 3) conclure la partie en disant ce que l’on a fait et ce qu’il reste à faire. Préciser ce que l’on a dégagé de l’explication.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Alain: Peut-on refuser l'inconscient ?" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • DANETTE-268922 le 30/12/2015 à 30H15
  • romane.legros97480@h le 29/10/2014 à 29H11
  • sdip-228891 le 26/01/2014 à 26H11
  • tiouz-217913 le 31/10/2013 à 31H21
  • coco-217123 le 27/10/2013 à 27H16
  • Alain: Peut-on refuser l'inconscient ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit