Aristote: Bonheur et Amusement

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Aristote Aristote >>
Partager

Sujet : Aristote: Bonheur et Amusement

Aristote: Bonheur et Amusement

Bonheur Aristote Amusement Aristote Le bonheur ne consiste pas dans l'amusement ; il serait absurde que l'amusement fût le but de la vie ; il serait absurde de travailler durant toute sa vie et de souffrir rien qu'en vue de s'amuser. On peut dire, en effet, de toutes les choses du monde, qu'on ne les désire jamais que pour une autre chose, excepté toutefois le bonheur ; car c'est lui qui est le but. Mais s'appliquer et se donner de la peine, encore une fois, uniquement pour arriver à s'amuser, cela paraît aussi par trop insensé et par trop puéril. Selon Anacharsis, il faut s'amuser pour s'appliquer ensuite sérieusement, et il a entièrement raison. L'amusement est une sorte de repos ; et comme on ne saurait travailler sans relâche, le repos est un besoin. Mais le repos n'est certes pas le but de la vie ; car il n'a jamais lieu qu'en vue de l'acte qu'on veut accomplir plus tard. La vie heureuse est la vie conforme à la vertu ; et cette vie est sérieuse et appliquée ; elle ne se compose pas de vains amusements. Les choses sérieuses paraissent en général fort au-dessus des plaisanteries et des badinages ; et l'acte de la partie la meilleure de nous, ou de l'homme le meilleur, passe toujours aussi pour l'acte le plus sérieux. Or, l'acte du meilleur vaut mieux aussi par cela même ; et il donne plus de bonheur. Aristote
   Aristote

LES TERMES À RETENIR


 
*Les mots qui reviennent sont les suivants : “ bonheur ”, “ amusement ”, “ but ” (que l'on rapportera aux locutions telles que “ en vue de ”, “ pour ”), “ absurde ” et “ insensé ”, “ s'appliquer ” à quoi l'on adjoindra “ se donner de la peine ”, “ travailler ”, “ souffrir ”, enfin “ repos ”, “ meilleur ”, “ sérieux ” et “ vie ”. Les reprises sont donc très nombreuses, et on doit s'attendre à ce qu'elles fournissent l'ossature de l'argumentation.
 *Les termes que l'on aura à expliquer sont les suivants, pris ou non parmi la liste antérieure : “ bonheur ”, “ amusement ”, “ but ”, “ travail ”, “ repos ”, “ acte ”, “ vertu ”, “ le meilleur ”.
 
 LA CONCLUSION DU TEXTE


 
*Il semble qu'on puisse la lire dans la première phrase du texte : le bonheur ne consiste pas dans l'amusement. Le thème du texte est donc le bonheur, et la thèse qu'il soutient est une thèse négative, qui critique la croyance selon laquelle le bonheur résiderait dans l'amusement.
 
 LA STRUCTURE DU TEXTE


 
*Contrairement à la première impression que donnent souvent les textes antiques, le texte procède selon un enchaînement logique très rigoureux.
 *Il s'agit d'abord d'établir la thèse qui ouvre le texte. Elle est établie en trois temps : un moment négatif, qui nie que le bonheur puisse résider dans l'amusement, qui se laisse décomposer en deux temps, et un moment positif qui montre que le bonheur le plus grand est apporté par une activité qui exclut l'amusement.
 *Le premier moment est en deux temps : le premier établit qu'il revient au même de considérer que le bonheur consiste dans l'amusement et de considérer que l'amusement est le but de la vie. Le second montre pourquoi il est absurde de considérer l'amusement comme le but de la vie. Nous proposons donc les moments suivants, dont nous nous contenterons d'indiquer l'argumentation interne.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Aristote: Bonheur et Amusement" a obtenu la note de :

7 / 10

Corrigé consulté par :
  • Flo62120-274110 le 14/03/2016 à 14H19
  • ici-265691 le 28/01/2016 à 28H15
  • Zingo12-265706 le 28/01/2016 à 28H14
  • priscactus-264906 le 31/10/2015 à 31H14
  • lisabocquier-258550 le 14/04/2015 à 14H19
  • Aristote: Bonheur et Amusement

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit